Art de vivre

Hommage à ma maman

By  | 

2021 ne fut pas des plus glorieuse. Malgré la pandémie et tout le tralala, j’ai eu une bonne année, faite de résilience et de bonheurs simples. J’ai eu mes moments de découragements face à ce que j’appelle la «maudite COVID à marde» mais jamais je n’ai été dans la colère et la désapprobation. Je suis, et je resterai toujours, une personne positive!

Comme plusieurs d’entre nous, j’ai éprouvé beaucoup de nostalgie des années d’avant COVID. Mais la nostalgie est pour moi un sentiment doux, presque agréable. Car on se rappelle des évènements heureux, des morceaux de bonheur de la vie!

Je dis ça et ça me fait penser à ma mère, 93 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire a déjà oublié plusieurs souvenirs et étapes de sa vie. Elle n’est pas même pas consciente de son état (ni de la pandémie il va s’en dire). C’est fou cette maladie!

En ce début d’année 2022, j’aimerais vous présenter ma mère, Monique, en quelques photos.

Ma Maman

Malgré la pandémie, j’ai passé beaucoup de temps avec ma mère. Elle habite un CHSLD près de chez moi. J’y vais aussi souvent que je peux c’est à dire, environ tous les 2 ou 3 jours. Je pourrais dire que je suis aidante naturelle ou proche aidante mais je préfère l’expression «proche aimante» que j’emprunte à Sonia Benezra. (Article du Magazine Bel Âge, novembre 2021).

Ma mère est toujours de bonne humeur. Elle est sociable et est toujours contente de me voir, même si elle ne me reconnait pas toujours. Des fois, pour elle, je suis sa fille (Youpi! 🙂 ), d’autres fois sa sœur ou sa nièce et parfois sa «bonne amie»! Je ne m’en formalise pas pantoute! Elle rit de mes farces plates de bon cœur et s’amuse d’un rien!

Janvier 2021 – Une petite partie de cartes de confinées!

Elle aime chanter, jouer aux cartes, colorier et regarder des photos. Je la coiffe toutes les semaines, comme elle coiffait sa mère il y a bien des années. Chaque fois que je lui montre cette photo d’elle avec sa mère et sa tante, elle est tout sourire!

En 1973 – Ma mère qui coiffe sa mère (ma grand-maman Beaumier à droite) et sa tante, Bernadette!

En début d’année, c’est à dire de janvier à mai, je devais porter tout l’équipement de protection sanitaire, soit, la jaquette, le masque, la visière et les gants lors de mes visites. Un peu normal qu’elle ne me reconnaisse pas! On était confiné dans sa chambre avec interdiction d’aller dans les aires communes.

Mars 2021. Maman vous offre du chocolat!
Mai 2021. De janvier à mai 2021, je devais porter tout l’équipement de protection requis.

Puis les règles se sont assouplies vers la fin mai. Je pouvais aller dehors avec maman mais on gardait le masque. Dès juin, on pouvait se promener dans les aires communes du CHSLD et sortir tant qu’on voulait. C’était comme une libération!

Durant l’été, nous sommes sorties nous promener dehors aussi souvent que possible. Il faisait si beau! Avec la rue Wellington (située à 2 pas du CHSLD) qui a été piétonne tout l’été, je pouvais partir à pied et pousser le fauteuil roulant facilement. On en a pris des cafés et des crèmes glacées!

Mai 2021
Juin 2021
Juin 2021
Juillet 2021 – Maman et sa petite fille (ma fille) Sophie
Août 2021 – La famille réunie! Maman et ses enfants Martin, Marie et Jean!
Septembre 2021
Novembre 2021
Décembre 2021. On se prépare pour la Fête de Noël à la résidence!

En septembre, je suis devenue membre du comité des résidents et je fais du bénévolat au CHSLD. J’adore ça! Le 22 décembre, on a préparé une belle fête de Noël pour les résidents. Ils ont eu un diner de tourtière, ragout de boulettes et bûche de Noël pour dessert avec un verre de vin! Dans l’après-midi, un chanteur est venu donner un spectacle. Maman adore chanter et elle connait toutes les paroles des chansons par cœur!

Puis, le lendemain, toutes les autres activités prévues pour Noël et le jour de l’an ont été annulées, gracieuseté du variant Omicron. En ce début de 2022, le confinement dans les chambres et le kit de protection sont de retour, masque N95 en prime! Le bénévolat est également sur pause. Retour à la case départ!

Heureusement, maman n’est pas consciente du confinement et des mesures sanitaires dues à la pandémie. Elle me dit même que ma «robe bleue» me va bien!

Elle ne se plaint jamais. Je suis très chanceuse qu’elle vive de façon aussi sereine. C’est toujours pour moi un grand plaisir de passer du temps avec elle.

Cet article est non seulement un hommage à ma mère, mais aussi un hommage à tout le personnel du Centre d’hébergement où elle réside. Elle est tellement bien traitée et soignée par des préposés, infirmières et tout ceux et celles qui s’occupent d’elle! Tous sont super gentils et dévoués. Des cœurs en or! Je la sais en sécurité et heureuse!

C’est un grand privilège pour moi de pouvoir accompagner ma mère dans cette étape de sa vie. J’espère avoir ce bonheur encore longtemps!

Mais là, j’ai bien hâte qu’on en finisse avec la maudite COVID… J’ai reçu ma troisième dose de vaccin et j’espère que tous feront l’effort pour le bien commun et pour qu’on recommence à vivre normalement avant longtemps. Je vous l’avoue, malgré mon optimisme, chu ben tannée…

Un souvenir heureux
Est plus vrai bien souvent que le bonheur
Plus vrai que tous les mots du fond du cœur
L’oubli est un affreux voleur
Un souvenir heureux
Comme une fleur a besoin de soleil
Il faut l’entretenir comme une abeille
Garder sa mémoire en éveil


Paroles Vladimir Cosma / D. Thompson

Décembre 2021