Art de vivre

Un sujet pas très sexy

By  | 

Voici un sujet pas tellement sexy mais qui préoccupe un grand nombre de femmes : la vaginite. Saviez-vous qu’il existe trois types de vaginite ?  Les voici :

La plus connue : l’infection à levure, causée par un champignon nommé Candida, est celle qu’on soigne avec un antifongique vendu en pharmacie (comme Monistat ou Canesten).

La plus fréquente : la vaginite bactérienne qui requiert un traitement aux antibiotiques.

La plus à risque : la trichomonase, une infection transmise sexuellement, causée par un parasite.  Cette infection doit également être traitée à l’aide d’antibiotiques.

Les symptômes de ses trois types d’infection sont très semblables et souvent, quand on pose soi-même un diagnostic, on court chercher un antifongique à la pharmacie, alors que dans bien des cas, on devrait consulter un médecin pour avoir des antibiotiques.

Si je vous parle de ça aujourd’hui c’est qu’un nouveau test de dépistage est offert en vente libre en pharmacie : VagiSense.

Test d’autodépistage VagiSense

Bleu-vert = bactérie ou parasite. Jaune = Candida

VagiSense est un test qui détermine le type d’infection et oriente le traitement.  Le test est rapide et super simple à utiliser.  Il suffit d’insérer la partie jaune dans le vagin et faire tourner plusieurs fois pour recueillir des sécrétions.  Après avoir retirer le tampon, on attend 10 secondes.  Si le bout du tampon devient bleu-vert, il y a un fort risque d’avoir une infection bactérienne ou parasitaire.  Dans ce cas, il faut consulter un médecin.   Si le tampon reste jaune, c’est possiblement une infection à levure et on peut alors envisager un traitement antifongique en vente libre.  Le test réagit au pH des sécrétions.  Un pH élevé signifie qu’un traitement aux antibiotiques est requis.   VagiSense nous guide donc vers le traitement approprié.

Le test

QUELQUES FAITS INTÉRESSANTS

Passer près de deux heures avec Dre Chantal Guimond (de l’émission Les Docteurs) et avoir la possibilité de poser TOUTES les questions de santé féminine qui nous passe par la tête, c’est tout un privilège.  Nous étions un quinzaine de femmes réunies pour le lancement de VagiSense et je vous le dis, ça placotait !  Dre Guimond a répondu avec patience et générosité à toutes nos questions.  Voici quelques faits intéressants :

1-   La douche vaginale est inutile. À ne pas faire sous aucun prétexte.  Ça crée un débalancement dans le vagin.

2-  Il n’y a aucun danger à utiliser un traitement antifongique comme Canesten si on n’a pas une infection à levure.  C’est juste que ça ne résoudra pas notre problème.

3-  L’infection à levure (Candida) n’est pas transmissible sexuellement.  Même des fillettes peuvent être atteintes.  Cette levure est naturellement présente dans le vagin.

4-  Si elle n’est pas bien traitée, la trichomonase peut dégénérer en infection beaucoup plus grave et cette infection est transmissible sexuellement.

On n’a pas pu s’empêcher de parler d’infection urinaire, un autre bobo qui touche beaucoup de femmes !

5-  Il est important d’uriner après une relation sexuelle.  Ça diminue le risque de faire des infections urinaires.

6-  C’est vrai que boire du jus de canneberge prévient les infections urinaires.

On a aussi aborder des sujets plus généraux.

7-  Les yogourts avec probiotiques ne sont pas meilleurs pour la santé que les yogourts ordinaires.  Le Bio-K par contre renferme assez de probiotiques pour favoriser un équilibre de la flore intestinale et améliorer notre système immunitaire.

 

[box]VagiSense est déjà disponible en pharmacie.  La boite comprend deux tests et est vendue environ 17$.

Toute la procédure pour l’autodépistage est très bien expliquée sur le site internet.  Pour y accéder, cliquez  ici. [/box]